Je m’appelle Maude, j’ai 36 ans. Je suis maman de 2 enfants de 9 et 12 ans. En couple depuis 20 ans. J’ai toujours tout analysé de manière excessive en m’inventant des scénarios paralysants. Je me sens souvent seule avec moi-même, je ressens un vide constant. Parfois, je n’ai même plus de mots pour exprimer comment je vais. J’ai une peur constante de me faire abandonner par mon entourage. Je panique souvent pour rien, je me sens rejeté pour une niaiserie. Je suis trop intense dans tout. Je suis brisée facilement, car un petit détail a désorganisé ma journée. J’ai une faible estime de moi, je vis les émotions de manières exagérées et intenses…J'ai énormément de la difficulté à gérer ma colère, ma joie, ma tristesse. J’ai un dérèglement émotionnel assez incroyable! En 2018, je n’allais pas bien. En fait, je réalise que je me suis toujours caché derrière un faux sourire pour nier que j’avais un problème quelconque. Depuis mon enfance, je me suis toujours comparée aux autres, et j’ai cherché à savoir qui j’étais vraiment. Avec les années, j’ai commencé inconsciemment à m’isoler, à chercher de la valorisation et de l’attention de façon négative. Quand ce n’est pas comme je le veux, la colère monte et je brise souvent des relations. Puis un soir, il y a eu un élément déclencheur ou je me suis dit que j’en avais assez. J’ai littéralement perdu contact avec la réalité. Je voulais mourir. Considérant mon état, j’ai été hospitalisée en psychiatrie 3 semaines. À la suite de celle-ci, le psychiatre m’a alors dit que je souffrais d’anxiété généralisée, mais aussi du TPL. Un choc. J’ai été recommandé à la maison Chanoine-Morel qui est un hôpital de jour. J’y ai suivi une psychothérapie cognitivo comportementale en groupe de 6 semaines. J’y ai rencontré des gens extraordinaires de tous les âges avec un passé et une réalité différente de la mienne. J’avais une intervenante que je voyais chaque jour avec des rencontres avec le psychiatre 3 fois par semaine. Avec mon intervenante, nous avons établi un plan d’intervention thérapeutique et un plan de sécurité en cas de crise. Encore à ce jour, je réalise que ces 9 semaines où j’ai pris soin de moi ne représentent en rien tout le travail qu’il me reste à faire pour comprendre qui je suis vraiment. Le bout de papier avec le diagnostic que m’a remis le psychiatre ce n’est pas assez. Bien que je prenne de la médication pour aider à stabiliser mon humeur, je sais que le TPL ne se guérit pas. J’ai même essayé la méditation. Encore là, ce n’est pas assez pour m’aider vraiment, j’ai besoin de plus de réponses. Une amie à moi m’a parlé de Johanne Lavoie. Elle m’a dit qu’elle était convaincue que ses livres pouvaient m’aider à mieux comprendre, mais surtout à accepter que je doive vivre à tous les jours avec mon TPL. Effectivement, Johanne m’a fait réaliser qu’il est possible d’avoir une vie normale, de pouvoir fonctionner, mais surtout les outils et trucs qu’elle nous donne sont merveilleux. Elle m’a énormément aidé en lien avec la gestion de l’humeur. Je trouve merveilleux et surtout rassurant de lire aussi des témoignages de gens qui ont passé par des moments plus sombres, qui eux aussi ont vécu le mal de vivre, mais qui avec les années, réussissent leur vie, et ce, à leur façon. Johanne est pour moi un baume et du réconfort. Je consulte les livres quotidiennement, spécialement lorsque je sens la crise arrivée. Elle me fait du bien, et m’a redonné le gout de vivre pleinement. À toi Johanne, merci d’être porteuse d’espoir et de m’avoir aidé. Tu es une femme inspirante et tu as toute ma reconnaissance de parler de la santé mentale en brisant les tabous entourant celle-ci. Je n’ai plus honte comme avant, et je parle maintenant aussi ouvertement de qui je suis, vraiment. Oui je souffre du TPL, je suis différente à ma façon, mais je ne suis pas une mauvaise personne pour autant. En revanche, je ne laisserai jamais la maladie mentale me définir. Il y a visiblement du soleil après la tempête et l’immense nuage noir qui se trouve au-dessus de notre tête. Certes, c’est un combat quotidien, mais j’ai maintenant des belles journées malgré que des plus grises fassent encore partie de mon quotidien.
Maude Julien
Je me souviens encore de ma première rencontre avec Johanne. C'était juste avant l'une de ces conférences. J'ai tout de suite compris après dix minutes de conversation qu'il y avait quelque chose d'unique qui nous liait. Je ne peux penser à une meilleure personne pour guider les gens.
Dave Morissette
Ancien joueur de hockey professionnel, animateur sportif
Johanne est une vraie personne de coeur. Elle a toujours les bons mots et la compréhension dans son regard est simplement inexplicable. L’académie m’a fourni encore plus d’outils auxquels je ne m’attendais pas, mais un mois est trop vite passé. C’est donc certain que je m’inscrirai dans une prochaine formation, car j’ai adoré travailler avec elle. Merci encore!
Vanessa
Je me suis donné la permission ce matin de ne pas faire ce que je me donne à faire, mais plutôt ce dont j'avais envie! Et c'est de te lire ma chère Johanne. Merci d'avoir eu le courage d'écrire ce livre, car nous sommes tous touchés de très près ou de loin par soit quelqu'un qui est TPL ou en dépression. Mon fils a été touché: celle qui a été son grand amour est TPL et jeunes tous les deux ils n'ont pas su gérer et leur couple n'a pas survécu. Il vit maintenant depuis près de 5 ans avec une jeune femme en Ontario. Il ne reviendra plus jamais au Québec (d'après ce qu'il dit), est heureux là-bas, apprécie sa belle-famille, a bâti une belle petite business et je le vois très peu et très rarement. Mon fils me manque, et elle aussi, car je m'étais attachée à cette jeune fille qui est quelqu'un de spectaculaire... S’ils avaient eu ton livre leurs vies, la mienne, celle de ma fille, aurait probablement tourné autrement. Voilà pour mon partage ce matin !
Korine Harzan
Auteure, Joliette, Québec
Bon matin, madame Lavoie, jeudi dernier j'ai acheté votre libre Bordeline... mais pas folle ! dans le but de mieux comprendre la maladie. Je suis travailleuse sociale depuis plusieurs années... J'ai travaillé en centre d'hébergement pour femmes violentes, au centre de crise de Rawdon, dans un CALAC et depuis 5 ans, je travaille à la DPJ ! Et plus précisément ma clientèle est atteinte de troubles mentaux. Votre livre, je l'ai dévoré en 24 heures, en fait je l'ai lâché hier à 23 h et j'ai repris ma lecture à 3h15 am. Je vais assurément m'inspirer de votre livre, de vos outils autant dans ma vie professionnelle que dans ma vie privée. Pour ne pas que ma fille subisse mes peurs, mes perceptions de mon passé. Merci pour cet ouvrage et bonne journée remplie de couleur et de douceur !
Eurydice A,
Travailleuse sociale, Lanaudière, Québec
" Johanne est une femme qui prend vraiment le temps de faire sentir aux autres à quel point ils sont importants et appréciés. Sa présence et son écoute font d'elle une coach d'exception! Je ne connais personne d'autre qui peut aussi bien faire ressortir la lumière là ou d'autres ne verraient que de l'ombre"
Coaching de vie
Stéphanie Blais,
Coach certifié & entrepreneure, Montérégie,Québec
"Johanne m'a aidé beaucoup dans ma vie elle a su venir extirper ce que j'avais à l'intérieur de moi en me posant des questions et réveiller le subconscient dans mes besoins essentiels. Grâce aux techniques qu'elle a utilisés, ma vie a changé pour le mieux. Aujourd'hui je me sens de plus en plus heureux. Elle est une coach de vie super. Tous ceux qui m'ont connu avant aiment voir les changements que j'ai réalisés. MERCI! Johanne Lavoie de m'avoir coaché. Xxxx "
Ronald Lamontagne
Photographe,Ste-Thérèse, Québec
Vide à l’intérieur seul dans ma souffrance engouffré dans des pensées sombres avec un désir de mourir pour que toute cette souffrance arrête. Pourtant j’ai tout pour être heureuse 2 beaux grands enfants qui réussisse leur chemin de vie, un beau condo, le véhicule donc j’ai rêvé, je réalise ma passion à faire de la moto, des parents soutenant et aimant, un travail que j’aime et pourtant se vide intérieur qui fait tellement mal que je n’arrive pas à remplir, Cette souffrance qui m’habite me fait tellement mal, j’oscille dans les émotions de haut extrême à la descente aux enfers. J’ai eu la chance de découvrir Johanne qui m'a aidé à cheminer et un jour pendant un moment difficile j’ai reçu un courriel de l’académie à la suite d’une mauvaise compréhension et merci mon dieu cela ma servie. Je croyais se courriel envoyé personnellement à moi de Johanne, mais non c’était un courriel général de l’académie adressée à tous, je me dis je ne vais vraiment pas bien Johanne me suggère cette formation intensive. J’y vais. Je m’inscris. Je vais vraiment pas bien. Je dois faire quelque chose. Je vais mourir et voilà comment j’ai commencé cette intensif qui m’a immergé dans un mode de guérissons, je n’y croyais plus, mais de voir qu’il avait une possibilité de m’en sortir. J’ai choisie d’essayer même si ça ne me tente pas. J’ai fait ce qu’on m’apprend dans cette intensif, j’ai appliqué les outils mêmes si j’étais septique. J'ai vue aussi d’autres gens qui vivait les mêmes choses que moi certaine de la même façon d’autre à leurs façons, mais je peux vous confirmer que nous ne sommes pas seule à souffrir et si vous appliquer sans même comprendre ou y croire il y a quelque chose de bon qui s’installe en vous. Pour moi ça été le début d’un ancrage à la vie au désir de vivre qui ma sauver la vie et chaque jour que je décide de mettre en application les apprentissages de l’académie je suis sur la voie de la réussite qui est pour moi mon bonheur, mon bien-être, ma sérénité, mon amour propre et le mal être s’éteint petit à petit. Donnez vous la chance d’être heureux et remplie de votre propre amour. C’est le plus beau cadeau que je me suis fait avec l’aide de l’académie.
Mélanie Desrosiers
Montréal, Québec
Quelle magnifique conférence! Merci pour le coup d'pied aux fesses que tu m'as donné avec ton courage, ta persévérance, ton intensité à vouloir RÉUSSIR. J'ai TOUT noté de ton mode de vie et je m'y suis appliquée dès mon arrivée. Les messages de ta conférence ne touchent pas seulement les gens atteints du trouble ou leurs proches, mais chaque Être Humain qui a envie de Grandir. Merciiii de tout ♥. xxx
Josée L
Saint-Jérome, Québec
Bonjour madame Lavoie, Je termine la lecture de votre livre: "Je t'aime...je ne t'aime plus!" et je tenais à vous féliciter une fois de plus pour l'excellent travail d'écriture dans ce livre comme dans les précédents. Vous êtes un modèle inspirant, humble, accessible et généreux pour toutes les personnes ayant un trouble relationnel avec lesquelles j'interviens au quotidien. Sachez que j'ai vos livres dans ma bibliothèque au travail et que je les prête lors des consultations ou j'encourage les gens à se les procurer. Ils sont abordables, faciles à lire et remplis de stratégies concrètes et responsables. Je réfère déjà les personnes à votre page Facebook, mais je ne savais pas que vous aviez un site internet. Je ne manquerai pas de référer aussi à ce site qui offre gratuitement des outils forts intéressants. Merci mille fois pour ces livres rédigés avec tant d'humanité et qui permettent aux personnes qui souhaitent une démarche thérapeutique d'avoir accès à votre expérience de manière humaine, sensible et tellement porteur de sens. Vos connaissances et la capacité de vulgarisation font de vous une personne de référence. Avec toute ma reconnaissance, Josée Josée Duplessis, travailleuse sociale Programme santé mentale et dépendance Centre de santé et des services sociaux de la Montérégie-Ouest Clinique externe de psychiatrie adulte
Josée Duplessis
Travailleuse sociale Programme santé mentale et dépendance
Retour haut de page